// Accueil > Le journal de l’aventurier > Destinations > Meghalaya, la « Demeure des nuages »

Meghalaya, la “Demeure des nuages”

par 6 Nov 2021Destinations0 commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

Les rares voyageurs qui ont la chance de visiter l’état indien du Meghalaya sont tous d’accord : c’est un endroit exceptionnel et méconnu, qui vaut la peine d’être visité encore et encore et tout particulièrement pour avoir l’honneur d’y rencontrer les Khasis, une ethnie locale.

L’une des “sept sœurs” du Nord-Est de l’Inde, cette petite bande de montagne de 300km d’Ouest en Est, et de 100km du Nord au Sud, est bordé par l’Assam, une autre des “sept sœurs”, et par le Bengladesh. Son climat doux et humide a favorisé de tous temps l’implantation humaine. Depuis le néolithique il est habité par des populations sédentaires et nomades, qui y pratiquent l’agriculture itinérante. Les experts en archéo-botanique semblent d’ailleurs être formels, ce serait un des territoires d’origine du riz, la céréale qui nourrit désormais quotidiennement des milliards d’humains.

L’humidité y est propice à ce type de culture en terrasse inondée : en effet, il tombe jusqu’à 12 mètres d’eau par an, et l’une de ses petites villes du Sud détient même le record mondial de la ville la plus arrosée du monde !

Jungle montagneuse humide.

Grâce à ce climat et sa position géographique (à la même latitude que l’Egypte), c’est un endroit d’une incroyable diversité écologique, qui abrite une faune et une flore riches en espèces rares. On y trouve par exemple le gibbon hoolock, la panthère nébuleuse, la mangouste, le buffle sauvage, le calao bicorne, le polyplectron (“faisan-paon”), des centaines d’espèces d’orchidées, des plantes carnivores, le tek et le sal, et bien d’autres espèces endémiques et exotiques. De la région des lacs à celle des collines, vous pénétrez enfin dans ses jungles luxuriantes… À la sortie d’une antique grotte, vous plongez sous une gigantesque cascade…

Cascade de Nohkalikai.

Au-delà de cette richesse environnementale, le Meghalaya est aussi une destination qui vous offre une immersion dans une culture ancestrale : celle des Khasis. La structure sociale y est matrilinéaire et matrilocale, la plus jeune sœur héritant de la mère. Chez les Khasis ce sont les femmes qui détiennent le pouvoir, et les hommes qui réclament l’égalité entre les sexes ! Dans cette état singulier de l’Inde, quand une fille vient au monde, toute la communauté est heureuse, et les jeunes femmes ne sont pas exposées aux menaces de sexisme, aux violence conjugales, et au mariage arrangé, comme dans l’Inde hindoue. C’est d’ailleurs la seule région où le ratio des naissances filles-garçons est équilibré.

Petit port de pêcheur au Meghalaya.

Bien que la religion chrétienne y soit dominante depuis la colonisation anglaise,  l’animisme et le culte des ancêtres y sont encore très présents, et vous pourrez y visiter des sites de pierres levées qui ressemblent bien fort à nos menhirs bretons. Parmi les pratiques antiques propres à ces peuples méconnus, celle des ponts vivants va forcément vous époustoufler : ce sont des ouvrages construits à la main au fil des générations, avec les racines aériennes des arbres des rives (figuiers à caoutchouc), qui grandissent et se solidifient avec l’âge.

Pont vivant du village Nongriat
Pont vivant près du village Nongriat.
Un autre pont vivant.

Le Meghalaya est un endroit dont on ne revient pas indemne : la nature préservée par les cultures traditionnelles, un exemple de vie en harmonie avec son environnement, et une abondance de sons, de couleurs, d’odeurs et de saveurs toutes plus envoûtantes les unes que les autres. Vous en ramènerez quelques objets de l’artisanat khasi dénichés dans un bazar local, des épices d’exceptionnelle qualité, et surtout des souvenirs pour toute une vie !

Date de publication : 5 novembre 2021

<a href="https://compagnie-aventuriers.fr/auteur/robin/" target="_self">Robin</a>

Robin

Associé fondateur de la Compagnie des Aventuriers, grand baroudeur, il a usé ses bottes surtout sur les chemins d'Asie, il retape désormais une vielle ferme dans les Alpes après sept années dans l'Himalaya. Anthropologue de formation, il se passionne de tout, botanique, zoologie, mycologie, ecothérapie, hypnothérapie, et bien d'autres sciences. Il ne maîtrise que quatre langues mais voudrait en parler une douzaine et au grand dam de son épouse, il collectionne les cailloux...

Retrouvez notre sélection d’aventures dans nos catalogues

S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pin It on Pinterest

Share This